Un des sujets centraux en matière organisationnelle pour l’entreprise est la gestion de ses ressources, on entend par là ses ressources de production au sens large.

 

Les acteurs de l’entreprise  

Ce sont les matières premières, sites de production, logistique, stocks, collaborateurs : appelons les « acteurs ».

Autour de ce principe sont nées différentes solutions logicielles, chacune spécialisée dans un domaine particulier, et suivies de leur cortège d’acronymes réservés aux initiés :

ERP : Enterprise Ressource Planning , il s’agit d’un progiciel permettant la conduite de l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise en intégrant plusieurs fonctions de gestion.

IRP : Infrastructure Resource Planning, couvre la gestion de l’ensemble des équipements de l’entreprise ainsi que tous les aspects financiers liés aux infrastructures.

ITSM : IT Service Management, cela concerne la gestion de la livraison de services informatiques de bout en bout aux client par les équipes informatiques.

ITAM : Information Technology Asset Management, c’est l’ensemble de pratiques métiers qui intègre les actifs informatiques à l’ensemble des différents unités business au sein de l’organisation.

SIRH : Système d’Information Ressources Humaines, il s’agit d’un système gérant un ensemble de briques logicielles permettant d’automatiser un certain nombre de tâches liées à la gestion des ressources humaines et d’en assurer un suivi.

Mais au fond, on parle avant tout de l’organisation d’une bonne exploitation et du suivi du cycle de vie des acteurs. La première chose à faire est donc de définir de façon exhaustive ce que sont les acteurs de l’entreprise.

Mettre tout au même plan peut sembler réducteur mais cela permet de considérer chaque sujet de façon égale et d’envisager pour chacun les processus ou le cycle de vie de façon similaire. Il ne faut pas oublier qu’il y a des sujets qui semblent évidents pour certains types d’acteurs mais que l’on omet pour d’autres alors qu’ils sont tout aussi importants.

Présentons donc les formes que peuvent prendre les acteurs d’une entreprise :

 

Les ressources humaines

Ce sont les plus évidentes, une entreprise sans collaborateur ne peut pas fonctionner, mais attention à ne pas s’arrêter au nommage des personnels pour les définir : leurs disponibilités, leurs compétences, leurs localisations, leur(s) équipe(s) sont tout aussi importantes.

Cet article pourrait vous intéresser : La transformation digitale des Ressources Humaines

 

Les sites et locaux

Sans lieu de travail, de réunion, de production ou de stockage, l’entreprise ne peut pas être opérationnelle.

Ces éléments ont leur vie propre, des coûts et des contraintes spécifiques : usages possibles, capacité, équipements.

 

 

Les biens et outils

Qu’ils soient pérennes ou consommables, dédiés à un site ou un collaborateur ou au contraire mutualisés, les biens constituent la pièce du puzzle indispensable à la production de valeur ajoutée que peuvent générer les collaborateurs. Ils ont aussi leurs contraintes de lieux, d’usages et de disponibilités. 

Une fois les acteurs présentés, on ne peut que constater leur similitude de structure et se préoccuper de ce qui qu’ils vont subir ou provoquer :

 

Les événements

Il s’agit de décrire tous les processus maitrisés ou non, la combinaison d’actions, de planification et l’enchaînement de processus, que l’on espère structurés et contrôlés ou à défaut qui seront constatés.

L’objectif est d’anticiper et de maitriser tout ce qui peut survenir que ce soit en termes d’actions ou d’interactions.

Pris comme cela, on dispose alors d’un modèle complet, applicable à de nombreux cas concrets et surtout capable de s’adapter rapidement aux changements qui sont imposés au monde de l’entreprise. Pour ceux qui ne m’ont pas suivis, c’était la minute du « général au particulier » , mais j’aurai l’occasion de revenir sur ce sujet prochainement…

 

Olivier Piochaud, Président Directeur Général d’Apsynet