Devenu incontournable, le digital fait aujourd’hui partie intégrante de nos entreprises : mobilité, ERP, CRM, réseaux, Cloud ou encore Big Data, font partie de notre vocabulaire au quotidien. De la TPE à la multinationale, toute entreprise se pose la question d’intégrer ces notions et les pratiques qui en découlent pour rester moderne, innovante et compétitive. Gare à celles qui n’ont pas encore adopté cette transformation car elles ne pourront pas rester très longtemps dans la course !

Au cœur des entreprises qui ont su prendre le train en marche, certains services sont presque entièrement digitalisés, comme le Marketing ou la Communication, pendant que d’autres sont encore très à la traîne. C’est le cas, par exemple, des Ressources Humaines, justement notre sujet du jour !

 

Des craintes encore très ancrées

 

La lente digitalisation des Ressources Humaines est liée principalement à une peur du changement ainsi qu’à l’éternelle et angoissante question : « Que va-t-il advenir de la profession ? ». De plus, l’organisation hiérarchique « en silos » de la plupart des entreprises françaises oblige d’abord à refonder l’ensemble des organisations avant de pouvoir enfin digitaliser les Ressources Humaines.

Un autre point est à soulever à l’heure où le SaaS (Software as a Service) fait de plus en plus d’adeptes, c’est la crainte liée à la préservation des données. En effet, beaucoup s’interrogent encore à ce sujet et il est courant d’entendre dire que le mode SaaS n’est pas fait pour les services de paie qui traitent des données confidentielles ; la sécurité est mise en doute. Malgré tout, on constate une progression vers ces modèles car ils permettent une véritable réduction des coûts, une accessibilité plus importante ainsi qu’une rapidité de déploiement inégalable.

Amélie, assistante RH, paie et juridique chez Fiteco, souligne également les lacunes de la législation et du droit social en matière de digitalisation. Encore de quoi freiner les RH dans leur métamorphose…

 

Le numérique, un allié de taille

 

Il est dommage de constater la persistance de ces nombreux freins lorsqu’on observe tout ce dont les Ressources Humaines ont déjà pu bénéficier grâce au digital.

Actuellement, la paie, le recrutement, la communication en interne et la GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences) sont les domaines les plus soutenus par la transformation numérique. Beaucoup s’accordent à dire que depuis l’arrivée des outils numériques, ils constatent un gain de temps non négligeable, une réduction du risque d’erreurs grâce à l’automatisation, une possibilité de répondre plus rapidement aux besoins de l’entreprise ou encore de limiter la paperasse administrative. Tous ces bénéfices ont pour mérite de permettre de se centrer à nouveau sur l’humain, de lui accorder plus de temps.

Des tendances structurantes font particulièrement surface : la gestion de la mobilité, le cloud computing, le bénéfice des dynamiques collaboratives, les services associés et les plateformes de services pour l’entreprise.

 

La transformation digitale des Ressources Humaines va encore évoluer

 

Les services RH digitalisés ont de beaux jours devant eux et sont amenés à connaître de nouvelles évolutions en matière de numérisation. Les tendances à la hausse sont :

  • La gestion des talents, pour laquelle la gestion informatisée est pour le moment assez faible en France.
  • Le Big Data RH qui permet d’optimiser le sourcing de candidats lors d’un recrutement, et par la même occasion de revoir les critères de sélection et d’embauche, qui eux aussi connaissent une véritable transformation.
  • L’automatisation des tableaux de bord pour travailler avec des indicateurs plus fiables qui permettraient des prévisions à court et à long terme en étant au plus près de la réalité.
  • Les technologies mobiles et collaboratives qui sont liées, par exemple, au télétravail.
  • La formation, avec l’arrivée des MOOC (Massive Open Online Courses).

Ce sont de nombreuses tendances qui, comme c’est d’ores et déjà le cas aujourd’hui, exigeront des Ressources Humaines qu’elles revêtent une double casquette.

 

Le double impact du digital sur la fonction RH

 

En effet, dans la transformation numérique, les services des Ressources Humaines sont doublement impactés, tout d’abord dans la nécessité de se familiariser avec de nouveaux outils digitaux qui viennent soutenir le métier en lui-même, mais également parce que les Ressources Humaines ne sont plus uniquement une fonction support, mais revêtent une véritable dimension stratégique dans la digitalisation de l’entreprise toute entière.

Les Ressources Humaines apparaissent alors comme des guides dans la transformation numérique. Ce sont elles par exemple, qui sont chargées de recruter les jeunes talents qui vont pouvoir insuffler la culture digitale à l’ensemble des équipes. Ce sont elles également qui accompagnent le changement et qui sont responsables de la mise en place des plans de formations nécessaires à l’évolution des compétences des collaborateurs, conséquence de la transformation digitale.

 

Une fonction qui doit rester humaine

 

En fait, on se rend compte que cette transformation numérique qui peut faire si peur, est en réalité un élément qui améliore et valorise la fonction RH qui ne doit, de toutes façons, pas perdre son essence originelle en étant entièrement robotisée puisque, comme nous le dit si bien Elena, chargée de mission RH pour le groupe LaPoste « dans Ressources Humaines, il y a humain » et il n’est pas question de le lui retirer.

 

Anne, Responsable Marketing chez Apsynet

 

Pour compléter cet article, je vous propose de jeter un oeil à cette infographie très sympa du Journal du Net !

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews
Catégories : Transformation digitale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *