Construire son annuaire d’entreprise

oranigramme

Construire son annuaire d’entreprise

 

Apsynet, par son métier d’édition de logiciels autour de la gestion de la relation utilisateur, est systématiquement confrontée à l’intégration de l’annuaire d’entreprise, autant pour obtenir la connaissance des utilisateurs, que pour la sécurité produit, et très souvent pour la structure hiérarchique de l’organisation.

 

C’est donc naturellement que nos clients nous interpellent sur la construction de leur annuaire hiérarchique. Ma réponse est toujours la même :  » de quelle structuration parlez-vous ? « 

 

 

L’organigramme d’une organisation

 

 

Suivant le point de vue duquel on se place, un organigramme va représenter une vision ou une autre de l’organisation. La plus classique est celle des hommes qui sont à sa tête, mais elle est forcément limitée et non représentative.

 

On complétera donc avec une version structurée des services, mais ni l’une ni l’autre ne répondent à toutes les problématiques.

 

 

Donc, LES organigrammes

 

 

Pour être exhaustif, il faut mieux chercher à lister les différentes utilisations que l’on peut avoir.

 

Au-delà du simple graphique, c’est un outil qui permet de décrire, de comprendre et de partager les schémas de fonctionnement de l’entreprise.

 

Que l’on parle de manager, d’assistant ou de backup, que l’on cherche à présenter des directions, des divisions, ou des services, c’est l’organigramme qui permettra de naviguer entre les éléments pour trouver l’interlocuteur adéquat.

 

Dans le cadre d’un SIRH, il est nécessaire de gérer la chaîne de management humaine dans son intégralité. C’est  lui qui permettra pour chaque personnel de trouver son responsable.

 

Pour évaluer la capacité d’une équipe, ou les besoins logistiques d’un site, c’est la composition humaine des localisations qui donnera la réponse.

 

L’on va donc devoir gérer les relations suivantes :

 

  • Les entités organiques (sociétés, services, etc.)
  • Les entités géographiques (sites, bâtiments)
  • Les managers et leurs subordonnés
  • Les assistants (dédiés ou mutualisés)
  • Les backups de fonction

 

Tous ces façons de présenter la structure de l’entreprise sont complémentaires mais pas forcément simples à mettre en œuvre.

 

 

Où stocker la structure de l’organisation ?

 

 

L’annuaire de l’entreprise est la réponse la plus évidente. Dans la mesure où dans 95% des cas, il s’agit de l’annuaire Active Directory de Microsoft, la question qui se pose est : peut on stocker la structure complète de l’entreprise dans Active Directory ?

 

Les autres alternatives sont les quelques annuaires LDAP ou bien les logiciel SIRH eux-mêmes.

 

Pour les premiers, leur part de marché trop faible rend le sujet anecdotique, quant aux seconds, le peu d’ouverture des SIRH, pas tant de la faute des éditeurs d’ailleurs, que de celle des directions des ressources humaines, rendent leur publication trop peu fréquente.

 

 

Active Directory est-il un repository acceptable pour la structure organique ?

 

 

Même s’il s’est clairement imposé comme tel car il détient la liste exhaustive des personnels, internes ou externes, souvent plus complète que celle des ressources humaines, il présente des limitations notamment sur ses capacités de contrôle d’intégrité.

 

Nous nous donnons rendez-vous bientôt, pour une seconde partie, qui présentera des exemples de construction mises en place par les clients d’Apsynet, et les bonnes ou les mauvaises pistes…

 

 

Olivier Piochaud, Président Directeur Général d’Apsynet

 

 

Je laisse mon avis ici :

 

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Name*

Email

Website