Allons, vous savez bien que vous ne pouvez plus vous passer de moi. Mais moi j’aimerais bien que vous vous passiez des quelques objets qui, outre m’imposer une cohabitation à la limite de la promiscuité au fond de votre poche, sont de mon point vue parfaitement remplaçables et qui plus est de façon plus sûre et plus simple.

Allez, je me lance : voici mes prochains combats, certains succès sont déjà acquis, d’autres sont freinés par quelques obstacles techniques ou commerciaux, mais je ne doute pas de ma prochaine victoire sur tous les plans.

 

Le GPS de vos voitures

 

Longtemps dévolu à des appareils dédiés, peu autonomes et assez difficile à caler sur le tableau de bord, le GPS a ensuite évolué vers des appareils directement intégrés au véhicule pour un coût élevé et surtout quasiment impossible à tenir à jour.

Je suis maintenant pour nombre d’entre vous l’assistant de navigation numéro 1. Il ne me reste qu’à utiliser l’écran du véhicule pour régler mon petit problème d’équilibre et vous guider depuis le fond de votre poche en toute sécurité.

Allez s’il-vous-plait Messieurs les constructeurs, acceptez de ne plus vendre un GPS approximatif, généralisez Carplay et Android auto, et laissez-moi faire…

 

>> À lire aussi – Smartphones : à peine 10 ans pour conquérir le monde

 

Les paiements liquides

 

C’est déjà fait pour les parkings, les taxis, ou les micro paiement par NFC, mais allons jusqu’au bout du raisonnement ! Pourquoi conserver du liquide, pièces ou billet ?

Je suis bien plus sécurisé pour vos avoirs qu’un portefeuille et je peux régler vos dépenses aussi bien en euro qu’en dollars ou en zloty.

 

Les cartes de tout acabit

 

Carte bancaire bien évidemment, mais aussi titre de transport, et pourquoi pas carte d’identité. Je suis PERSONNEL je vous dis !!

Déjà les banques m’ont accepté, les sociétés de transport ne demandent que ça, débordées par la gestion du ticket papier ou le « partage » des abonnements, ne restent que les organismes publics (bon, j’admets que je rêve un peu).

 

Les mots de passe et pas que

 

Point sensible s’il en est, je compatis à votre peine à mémoriser tous ces codes et mots de passe que la civilisation numérique vous réclame. Je suis prêt non seulement à les stocker (c’est la moindre des choses) mais aussi bientôt à les restituer de façon automatique pour vous débloquer l’accès depuis d’autres équipements.

 

Mon ennemi juré : la clé

 

J’allais oublier, mon ennemi personnel, celle qui au fond votre poche n’a de cesse de m’agresser, pour rayer ma délicate surface, l’affreuse clé métallique qui a résisté aux digicodes. Ta fin est proche !!

Je suis parfaitement capable de commander une serrure électrique de votre domicile ou de votre véhicule, tout aussi facilement que le déverrouillage d’un ordinateur.

 

Je ne suis pas parfait

 

Et pour finir ma minute de modestie, j’ai un petit défaut : ma taille, enfin celle de mon écran.

J’ai beau me soigner, passer de 4 à 5 et maintenant presque 7 pouces de diagonale, devenir plus léger, plus fin , tout ça pour quelques millimètres d’écran en plus, mais je sais que je ne grandirai pas de façon éternelle.

J’ai beau vous baratiner en racontant que j’ai un écran HD mais en oubliant de vous dire que je n’exploite pas.

Ma taille d’écran me ferme le marché de ceux chez qui le 10/10 à chaque œil est au mieux un lointain souvenir de jeunesse, alors que faire pour les conquérir ?

Les lunettes ou les casques de réalité virtuelle n’apportent pas une réponse suffisante, déjà que l’on me traite de délinquant routier pour quelques distraits qui ne regardent pas où ils marchent, voire carrément d’assassin pour des selfies en équilibre qui se sont mal finis. Bonne idée, mais je n’y crois pas.

L’écran projeté, bonjour les données privées , et encore faut il trouver la surface de projection

Alors ce sera l’écran souple et dépliable selon la situation, mais bon je vais devoir être encore un peu patient.

 

Olivier Piochaud, PDG d’Apsynet

Catégories : Mobilité