La crise liée au coronavirus et au confinement nous a amenés à repenser notre manière de travailler, en généralisant, en outre, le télétravail, et donc en adoptant de nouveau outils numériques ainsi que nouveaux process internes.

La digitalisation des entreprises n’est aujourd’hui plus un luxe, elle répond à un véritable besoin économique et concurrentiel, au sein d’une conjoncture complexe. Et cette digitalisation qui traînait depuis une dizaine d’année en France (pas très bonne élève), a vu son rythme s’accélérer, « un peu » contrainte et forcée.

Et elle concerne toutes les organisations, de toutes tailles, aussi bien dans le privé que dans le public.

 

 

Les habitudes prises pendant le confinement sont-elles amenées à perdurer ?

 

 

Il semblerait que oui, en tout cas en ce qui concerne la mobilité et le travail à distance.

Si le démarrage a pu être compliqué, notamment pour des corps de métiers dans lesquels on n’est pas spécialement habitués à utiliser l’outil informatique et les plateformes collaboratives au quotidien, il a fallu apprendre à apprivoiser ces outils.

 

 

Le travail collaboratif sur une plateforme logicielle unique (gestion des ressources humaines, de la comptabilité, des finances, des projets, etc.) devient une norme. Le SaaS notamment, est de plus en plus demandé, car il permet un accès aux outils logiciels à distance, depuis n’importe quel type de support (PC, smartphone, tablette). Je vous invite d’ailleurs à découvrir tous les bienfaits du SaaS à travers cet article.

 

 

Quid des managers ?

 

 

En parallèle, c’est une nouvelle façon de travailler qui doit aussi être acceptée et soutenue du côté des managers. S’il existait de nombreux réfractaires au télétravail des collaborateurs, les mentalités ont du changer, on peut constater une plus grande ouverture d’esprit à ce sujet, une confiance qui s’installe. Cela dit, il ne s’agit pas de laisser tout un chacun se débrouiller tout seul avec ses nouveaux outils de travail à distance. Un suivi, un soutien, de la formation, une présence, même de loin, sont de mise et ne doivent pas être écartés.

Cependant, il ne faut pas non plus oublier que certaines personnes n’aiment pas travailler seules, de chez elles. Le contact humain, le cadre de travail, le confort du bureau sont essentiels pour elles. Il faut alors, en tant que manager, savoir être à l’écoute et trouver la solution qui convient au bien-être de chacun.

En somme, la crise du Covid-19 a imposé la digitalisation du travail, dans l’urgence et quelque peu dans la douleur, cependant, pour qu’elle perdure, il convient d’intégrer ce nouvel état d’esprit, ces nouvelles pratiques, de les faire vivre au quotidien. À vrai dire, malgré les circonstances exceptionnelles, une culture d’entreprise bien ancrée depuis des années ne change pas en claquant des doigts. Il faut compter sur une volonté solide et commune de s’ouvrir au changement.

 

Anne, Chef de Produit chez Apsynet

 

 

Catégories : Mobilité