Les acteurs de la transformation digitale

Les acteurs de la transformation digitale

Les acteurs de la transformation digitale

 

L’arrivée du digital dans les entreprises implique de repenser l’organisation du travail, les fonctions et les habitudes. Les modes de travail et de communication sont également impactés. C’est le grand chamboulement et rien ni personne ne passe à la trappe ! A l’heure de la transformation (ou affirmation) numérique des entreprises, chaque acteur a un rôle à tenir pour mener à bien cette métamorphose. Qu’il s’agisse des Ressources Humaines, du département IT ou de la Direction Générale, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice.

 

 

La Direction Générale : le leader qui fixe le cap

 

 

C’est elle qui insuffle l’impulsion originelle et rythme la cadence. Grâce à sa position qui lui confère un statut de leader, la Direction Générale peut fixer le cap, décider de l’importance d’un projet et lui donner du sens.

 

Ce n’est que lorsqu’elle-même prend conscience de la nécessité de suivre la tendance numérique pour rester dans la course et qu’elle prend les mesures de rigueur pour assurer sa transformation que la Direction Générale peut transmettre sa volonté de changement et d’innovation.

 

Car si elle-même n’est pas convaincue et ne montre pas toute sa motivation dans son projet, elle ne peut pas demander à ses collaborateurs de l’être à sa place. On assiste là à un phénomène de réflexion : les équipes sur le terrain sont souvent le miroir du leader qui leur montre la voie à suivre.

 

 

La Direction des Systèmes d’Information : l’accélérateur de la transformation numérique

 

 

La DSI revêt aujourd’hui un rôle d’accélérateur de transformation digitale, autrement dit, elle tient une véritable dimension de stratégie et de conseil sur la manière dont les technologies influent sur le business.

 

Dans sa position, elle doit pouvoir anticiper l’évolution des besoins métiers, grâce à une bonne écoute des opérationnels sur le terrain. Cet esprit collaboratif lui permet d’être force de proposition, de suggérer de nouvelles solutions, en phase avec les innovations numériques, qui viennent soutenir les besoins réels des équipes métiers, dans le but de mettre en place et de manager les outils nécessaires à la croissance de l’entreprise.

 

Les chamboulements numériques constants et la volonté de rester dans la tendance, nécessitent de faire appel au soutien de l’externalisation. En effet, dans sa course à l’innovation, la DSI doit aujourd’hui apprendre à composer avec les start-up et les partenaires externes qui peuvent lui apporter un point de vue visionnaire et une source d’inspiration.

 

C’est particulièrement vrai dans les cas du Cloud et du SaaS. La mission de la DSI est alors de s’assurer que les systèmes proposés sont fiables et compatibles avec les besoins de ses collaborateurs sur le terrain.

 

Cette facette des Systèmes d’Information va de paire avec la mise à niveau d’un socle numérique agile, robuste et sécurisé, car ce n’est que sur une base solide que va pouvoir s’opérer une transformation digitale viable.

 

 

La Direction des Ressources Humaines : la proximité pour soutenir le changement

 

 

Comme nous l’avons déjà évoqué dans l’article « La transformation digitale des Ressources Humaines » (on radote chez Apsynet), la Direction RH est doublement impactée par les évolutions numériques.

 

En effet, si elle connaît des changements dans les outils qu’elle utilise elle-même dans la gestion de la paie, du recrutement, de la GPEC, de la communication en interne ou encore de la formation, elle est aussi un véritable élément stratégique qui guide et soutient les autres services dans leur propre transformation.

 

A titre d’exemple, c’est la Direction des Ressources Humaines qui recrute les jeunes talents qui insufflent la culture digitale à l’ensemble des équipes. C’est elle aussi qui sait prévoir l’obsolescence des compétences de ses collaborateurs et qui les accompagne dans une mise à niveau de leurs connaissances et savoir-faire grâce à l’instauration de formations.

 

Sa position de proximité, de connaissance des employés et de confiance permet réellement à la DRH d’accompagner l’apprentissage des équipes métiers sur le long terme. Il ne faut donc pas la négliger et il faut lui accorder la position stratégique qui lui revient.

 

 

Et les collaborateurs dans tout ça ?

 

 

Une fois que toutes les directions ont fait tant d’efforts pour écouter, comprendre, motiver, soutenir, accompagner l’ensemble des équipes, la moindre des choses est quand-même de bien leur rendre ! Alors oui, on est attachés à nos petites habitudes, le gros tas de paperasses sur notre bureau ne nous gène pas tant que ça, faire un petit détour par chez sa collègue préférée pour lui glisser un mot c’est plus sympa que de lui envoyer un mail, etc, etc. Oui mais voilà, vous verrez au fur et à mesure que tous ces nouveaux outils sont là pour vous faciliter la vie, vous faire gagner du temps (et de l’espace), et rien ne vous empêche de retrouver Martine à la pause café !

 

 

Anne, Responsable Marketing chez Apsynet

 

 

Je laisse mon avis ici :

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Name*

Email

Website