Les émissions annuelles de CO² liées au secteur de l’informatique représentent 2% des émissions mondiales. Pas de quoi s’alarmer me direz-vous mais lorsque l’on compare cette donnée à celles émises par le secteur du transport aérien, on s’aperçoit qu’elles sont supérieures à ces dernières !

A l’heure où les débats font rage pour savoir si oui ou non il faut interdire les jets privés, voyons comment, à notre humble échelle, nous pourrions alléger l’impact environnemental de l’informatique.

C’est quoi le problème avec l’informatique ?

Le secteur de l’informatique est un fabuleux vecteur d’idées novatrices et aussi un canal de diffusion de la cause écologique indispensable. Le secteur est cependant à double tranchant puisqu’il soulève plusieurs soucis écologiques qui nous font foncer droit dans le mur…

Il y a plusieurs problèmes tels que :

  • Le gaspillage d’énergie due à des comportements un peu laxistes…
  • Les conséquences de l’extraction de certains matériaux de fabrication
  • La non recyclabilité de tous les matériaux
  • Le poids du stockage des données des Data Centers
  • La course à la nouveauté

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet puisque nous l’avons déjà évoqué dans de précédents articles.

Parier sur la durabilité 

Soyons honnêtes, il est difficile d’être irréprochable lorsque que l’on parle de travail puisque toutes les entreprises recherchent la performance. Une idée reçue voudrait que l’ordinateur dernier cri pourrait régler tous nos soucis…

Des solutions responsables existent aussi alors pourquoi ne pas s’y intéresser ?

  • La meilleure des façons de faire serait de ne pas acheter et de réutiliser. Pour cela, le plus aisé est de tenir un inventaire précis de votre parc informatique vous saurez exactement ce que vous avez en « backup ».
  • Faire réparer lorsque c’est possible. Cela devient de plus en plus facile de trouver un prestataire.
  • Le reconditionné peut être une belle opportunité de réaliser un achat responsable et économique. Aujourd’hui le reconditionné se fait une place de choix sur le marché, notamment en proposant une garantie.
  • Si vous n’avez d’autre choix que d’acheter du matériel neuf vous pouvez vous tourner vers des écolabels… (Energy Star ou la certification TCO pour les plus connus)
  • Choisir un « Green Data Center » pour minimiser les impacts sur l’environnement.
  • Opter pour une solution de gestion de parc 

Responsabiliser  

Equiper vos collaborateurs de façon responsable ne suffit pas, l’effort doit être collectif. Il s’agit de sensibiliser vos équipes sur les bonnes pratiques. Prendre soin de ses appareils, les entretenir les protéger passe aussi par la sensibilisation et l’implication de tous les utilisateurs.

Finalement, en parlant sobriété et écologie au sein de votre organisation, vous créez de l’engagement. C’est ça l’intelligence collective, tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin…mais on évite d’y aller en jet privé !

 

Juliette, assistante Marketing – Apsynet

Newsletter