L’entreprise collaborative : une intelligence collective

Entreprise collaborative, coopération, échange, partage, objectif, commun, équipe, projet

L’entreprise collaborative : une intelligence collective

 

À l’air du numérique, l’organisation des entreprises tend à se modifier. Même si certaines font de la résistance en s’accrochant au modèle en silos, qui a bien entendu connu ses heures de gloire, les entreprises collaboratives s’imposent petit à petit.

 

L’entreprise collaborative valorise avant tout les rapports et les échanges humains dans une structure hiérarchique horizontale : on y rencontre donc moins de mesures de contrôle des salariés, on préfère leur faire confiance. La communauté occupe un rôle central, les collaborations qui en émergent contribuent à l’intelligence collective.

 

Concrètement, une entreprise collaborative se caractérise par :

 

  • Une information de qualité qui circule de manière fluide en toute transparence
  • Un renforcement de la proximité des acteurs de l’entreprise
  • Des échanges, des partages
  • De l’instantanéité dans les communications et les actions
  • Une flexibilité dans la prise de décisions

 

Dans une entreprise tournée vers la contribution, les salariés ne coopèrent plus uniquement pour des missions ponctuelles mais ils coopèrent avec l’objectif de faire avancer l’entreprise.

 

 

Des outils au service des collaborations

 

 

C’est bien entendu le digital qui a contribué à l’émergence de ce nouveau modèle et toute entreprise collaborative qui se respecte est parfaitement équipée en outils numériques et logiciels.

 

En première place des solutions collaboratives, nous retrouvons l’intranet et les extranets, pionniers du genre. Les accompagnent aujourd’hui :

 

  • les réseaux sociaux d’entreprise : l’entreprise collaborative s’est approprié les codes des réseaux sociaux et d’internet, elle utilise par exemple les fils d’actualité pour une information en direct, les tags, etc.
  • les logiciels de gestion de projets qui permettent de réunir l’opérationnel et le décisionnel, offrant ainsi une vision d’ensemble des projets,
  • les applications en ligne (Google Drive), qui permettent de partager, modifier, consulter des documents en temps réel, à plusieurs et en simultané,
  • les messageries instantanées (Skype, Slack),
  • les agendas centralisés grâce auxquels il est possible d’organiser, de prévoir, d’anticiper les actions,
  • les plateformes de management collaboratif,
  • toutes les applications directement disponibles sur Smartphone qui permettent des échanges et partages tout en étant mobile (pratique pour les salariés nomades).

 

 

Utiliser les outils collaboratifs : et après ?

 

 

On constate en premier lieu l’effacement de la verticalité des rapports hiérarchiques imposée par certains modèles, les silos sont cassés.

 

Le dialogue est favorisé et permet de faire émerger des talents jusqu’alors discrets, de mettre en avant des personnes qui seraient habituellement réservées et n’oseraient pas partager leurs idées par le seul biais de l’oral.

 

L’expression et la prise en compte de la parole des salariés de terrain, en contact direct avec les clients, et donc les plus à même de faire remonter leurs besoins, sont moins négligées.

 

Grâce à une communication plus fluide, aux échanges, à l’entraide, à la considération des uns envers les autres, les équipes sont ressoudées.

 

Plusieurs améliorations sont à noter :

 

  • L’organisation est plus souple, plus agile dans ses processus
  • La capacité d’innovation, fruit de nouvelles coopérations mixtes et riches, n’en est que plus qualitative
  • Les équipes, les groupes projets sont plus efficaces
  • L’entreprise gagne en compétitivité
  • La prise de décision est facilitée, notamment grâce à la fluidité de la diffusion d’information qui favorise la réactivité et le respect des délais

 

 

Le rôle des managers

 

 

Bien entendu, les affinités envers le digital, les réflexes, ne viennent pas du jour au lendemain. Les interrogations, les craintes demeurent, les réfractaires au changement aussi.

 

C’est ici qu’intervient le Management. Même si avec ce nouveau modèle hiérarchique il est moins directif que "coach", il a un rôle primordial à jouer, car c’est à lui de rassurer et d’accompagner les salariés dans l’appropriation des outils. C’est aussi à lui de mettre en place les règles du jeu, d’animer et de canaliser les discussions et les coopérations, dans le but qu’elles restent dans un cadre professionnel, au profit d’un travail collaboratif.

 

Portée par le digital et les nouvelles générations, l’entreprise collaborative est donc celle qui favorise le mieux l’humain, ses capacités ainsi que ses talents.

 

 

 

Anne, Responsable Marketing chez Apsynet

 

 

Je laisse mon avis ici :

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Name*

Email

Website