Exit les craintes liées au SaaS (Software as a Service), aujourd’hui on comprend avant tout qu’il fait ses preuves en termes de rapidité de mise en place, de mobilité, d’économies de budget et de sécurité.

 

Un secteur en plein essort

 

Avec un chiffre d’affaires de 1,937 milliards d’euros en France pour l’année 2017, le SaaS représente 15% du marché des logiciels. Le secteur, en forte croissance, devrait connaître une forte progression annuelle et permettre au SaaS d’occuper 82% du monde des softs d’ici 3 ans.

Les solutions les plus utilisées en SaaS sont :

  1. les applications marketing
  2. les applications financières
  3. les applications de gestion RH

Plus généralement, ce sont les solutions collaboratives qui basculent en masse vers le SaaS, telles que les messageries ou les outils de partage et de synchronisation de fichiers. Ces solutions sont tout de même utilisées à plus de 50% en SaaS, ce qui révèle la véritable valeur ajoutée de ce secteur pour répondre aux besoins liés à la communication et à la diffusion d’information.

Et pour profiter de cette révolution numérique, 3 fournisseurs se partagent les plus grosses parts du gâteau : il s’agit de Salesforce, Cegid et Microsoft.

 

Le On-Premise n’est pas mort

 

Si le SaaS emboîte fortement le pas au On-Premise (progiciel acheté et installé sur site), pour peut-être un jour le surpasser, ce dernier est encore bien présent et utilisé, puisqu’il représente encore actuellement 70% du secteur du logiciel.

Plus long à installer, paramétrer, mettre en place et plus coûteux que son compère, le One-Premise présente tout de même des avantages non négligeables puisqu’il offre des possibilités de personnalisation de produit, plus limitées avec une solution SaaS, mais il permet aussi aux entreprises d’héberger la data en interne, sous l’égide des DSI, option quelque peu rassurante pour les organisations qui traitent de données sensibles.

Globalement, on constate que le SaaS est un mode de fonctionnement adapté pour les entreprises de petite taille ou intermédiaire, du fait de son système d’abonnement qui permet de corréler l’offre avec les besoins réels et le budget. Les entreprises de taille plus importante elles, ont tendance à occulter l’aspect financier et préfèrent des solutions qui pourront refléter leur identité visuelle et interne, tout en leur permettant de garder la main sur l’hébergement de leurs données.

 

SaaS ou On-Premise, avez-vous fait votre choix ?

 

Anne, Responsable Marketing chez Apsynet

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Apsynet
Average rating:  
 0 reviews