Les chiffres sont formels : 70 % des collaborateurs en entreprises sont aujourd’hui mobiles et la grande majorité des dirigeants considère que les applications, elles aussi mobiles, sont un véritable levier pour une entreprise numérique. La DSI ne doit donc sous aucun prétexte manquer le train de la mobilité, et doit l’inclure à part entière dans sa stratégie d’offre de service.

 

Conjuguer les besoins et les difficultés majeures

 

Les besoins et demandes en mobilité sont nombreux, autant de la part des utilisateurs que des dirigeants, mais bien évidement avec des points de vue différents.

Les utilisateurs eux, souhaitent :

  • Avoir accès à toutes les informations et données, partout, à tout moment, et depuis n’importe quel support
  • Ne pas perdre de temps à s’authentifier tout en disposant d’un accès sécurisé aux applications à travers un portail en self-service
  • Bénéficier, au sein de l’entreprise, de services mobiles utilisés en dehors de la sphère professionnelle
  • Mais cependant, bien séparer les données professionnelles et personnelles
  • Faciliter les échanges avec les différents centres de services de l’entreprise

Quand aux dirigeants, ils souhaitent :

  • Maîtriser l’utilisation des appareils et des applications
  • Faire respecter les règles d’utilisation et de sécurité
  • Assurer la transparence des investissements et des frais d’exploitation

Tous ces besoins doivent conjuguer avec des difficultés majeures, à savoir :

  • Maintenir la sécurité
  • Gérer le mobile device management et la tendance BYOD (Bring Your On Device)
  • Assurer l’intégration des nouvelles solutions de mobilité avec le Système d’Information existant
  • Contrôler l’ensemble des appareils mobiles utilisés au sein de l’entreprise et qui ont accès à son réseau
  • Faire face au téléchargement d’applications diverses et variées qui méprisent les règles de confidentialité
  • Maîtriser la gestion des licences malgré l’utilisation massive d’applications mobiles à des fins professionnelles

 

Que doit mettre en œuvre la DSI ?

 

Pour répondre aux différents besoins de mobilité émis par chacun, tout en parant les difficultés, la DSI doit mettre en place une stratégie par laquelle elle envisage la mobilité comme créatrice de valeur.

Après avoir étudié la manière dont ses collaborateurs utilisent leurs appareils mobiles, à quel moment, dans quel contexte et pour quelles tâches, elle doit définir des objectifs à atteindre, dans le but de proposer une solution mobilité qui œuvre pour l’entreprise tout en satisfaisant les besoins des employés.

L’idée est d’établir une stratégie de « Mobile First », c’est-à-dire :

  • Proposer des solutions compatibles sur tout type d’appareil et sur toute taille d’écran
  • Être focalisée sur la qualité du service rendu : l’utilisateur devient le client de la DSI
  • Offrir une expérience conviviale, intuitive et ergonomique

Par exemple, la DSI peut privilégier le BYOD ou mettre en place des portails en self-service depuis lesquels chacun peut installer les logiciels dont il a besoin.

Quels que soient les outils retenus, la DSI doit prendre conscience que la mobilité est en constante évolution, ce pourquoi elle doit être capable de prendre le recul nécessaire, de faire le point sur l’efficacité des solutions mises en place vis-à-vis des objectifs à atteindre, et de faire évoluer sa stratégie en conséquence.

On comprend finalement que les entreprises qui sortiront gagnantes sur le long terme sont celles qui intégreront la mobilité dans leur stratégie, puisqu’elles bénéficieront d’avantages non négligeables en matière de recrutement, de productivité, de maîtrise des coûts et de cohésion du Système d’Information.

 

Anne, Responsable Marketing chez Apsynet

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Apsynet
Average rating:  
 0 reviews
Catégories : Mobilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *