Ada Lovelace est une scientifique britannique du XIXème siècle, seule fille légitime du célèbre et tumultueux poète Lord Byron, même si en réalité, elle ne le connaît que pendant son tout premier mois de vie. Elle est aujourd’hui connue comme étant la première codeuse de l’Histoire.

 

Une enfance studieuse

Ada est élevée par sa mère, férue de mathématiques, qui lui inculque la passion pour les « sciences dures ». Elle entoure sa fille de tuteurs, tous reconnus comme de brillants scientifiques. Ces derniers assurent à la jeune Ada une solide éducation en mathématiques. 

Plus tard, Ada se rapproche de Mary Somerville, écrivaine et astronome qui a traduit et popularisé le Traité de mécanique céleste de Pierre-Simon Laplace. Elle contribua également à la découverte de la planète Neptune. A l’aide de Mary, Ada progresse grandement en mathématiques. 

 

Une idée révolutionnaire

A l’occasion d’une soirée dans un salon mondain, et par l’intermédiaire de Mary Somerville, Ada Lovelace rencontre à l’âge de 17 ans, Charles Babbage, mathématicien et inventeur, également reconnu comme l’un des principaux précurseurs de l’informatique. En effet, c’est lui-même qui est à l’origine de la première machine analytique, un calculateur numérique automatique considéré comme l’ancêtre des ordinateurs. 

Là où Ada intervient et propose une grande avancée, c’est qu’elle est la première à suggérer que les calculateurs puissent avoir des applications pratiques, bien au-delà des calculs. C’est de cette idée qu’est né le premier algorithme et ainsi les bases des ordinateurs de notre époque. 

Babbage est impressionné par les capacités mathématiques d’Ada, il la surnomme « l’enchanteresse des nombres ». 

Visionnaire, Ada comprend l’impact que pourra avoir l’informatique du futur sur la manière de vivre des sociétés. Elle conçoit la machine analytique comme une partenaire de l’imagination et des arts. Pour elle, la machine sera un jour capable d’agir seule, de manipuler les nombres, les lettres, les symboles.  

 

Une reconnaissance tardive

Ada publie des articles pour partager ses thèses et ambitions, malheureusement, puisqu’elle est une femme, elle ne peut signer que de ses initiales. La reconnaissance n’est pas au rendez-vous. Ada joue aux paris hippiques pour financer ses travaux et les projets de Charles Babbage, elle perd toute sa fortune. Ada meurt jeune, à l’âge de 36 ans d’un cancer. 

Ce n’est qu’en 1930 qu’Alan Turing rend réel tout ce qu’avait prévu Ada en concevant un calculateur universel capable de manipuler les symboles. 

En 1979, en hommage à Lady Lovelace, le gouvernement américain donne le nom d’Ada à un langage de programmation. 

Ada Lovelace, bien que tombée dans l’oubli pendant un temps, reste aujourd’hui dans nos mémoires comme la première personne à avoir programmé dans l’Histoire. 

 

 

Anne, Directrice Commerciale d’Apsynet

 

Apsynet
Average rating:  
 0 reviews