Dans notre métier, nous constatons souvent la confusion entre inventaire comptable et inventaire physique. Il ne s’agit pourtant pas de la même chose, et si pour autant ils ne sont pas opposés, ils vont de pair et sont complémentaires.

 

Qu’est ce que l’inventaire comptable ?

 

Commençons par celui que les services de comptabilité connaissent le mieux : l’inventaire comptable.

C’est celui qui consiste à établir une liste exhaustive des éléments figurant dans le bilan, c’est-à-dire l’ensemble de ce que possède une organisation, qu’il s’agisse d’une entreprise privée ou publique, ou d’une administration.

 

 

Couramment, on entend par inventaire comptable l’inventaire des immobilisations et des stocks. Pour une entreprise, il inclut aussi les actifs et les passifs du bilan.

Le patrimoine ainsi considéré, comprend les biens mobiliers et immobiliers, les créances et les dettes.

 

 

De l’ensemble des éléments qu’il renseigne, l’inventaire comptable fournit des informations sur leur date et valeur d’acquisition, leur durée d’amortissement, ainsi que leur Valeur Nette Comptable.

 

Qu’est-ce que l’inventaire physique ?

 

L’inventaire physique, lui, consiste à dénombrer ce qui existe réellement sur le terrain, et donc l’ensemble de ce que possède une organisation sur son ou ses sites. Il s’agit du mobilier, du matériel informatique, du parc de véhicules, etc.

Dans le cadre de l’inventaire physique, on identifie formellement les biens trouvés sur le terrain au moyen d’étiquettes, ce qui permet, entre autre, de localiser les biens, et par la suite de pouvoir suivre leurs déplacements ou les réinventorier.

C’est aussi grâce à l’inventaire physique que l’on peut constater effectivement l’état d’usure des biens, les disparitions, les mouvements, la présence sur le terrain d’objets qui comptablement ne devraient plus exister.

 

Le rapprochement physico-comptable

 

Comme on l’imagine, il existe des déséquilibres entre ces deux sources de données que sont l’inventaire comptable et l’inventaire physique : certains bien seront présents dans l’un, absent dans l’autre et vice-versa.

C’est le rapprochement physico-comptable qui permet de confronter les deux sources et de rééquilibrer le tout. In fine, on cherche à ce que chaque ligne comptable ait un bien qui lui corresponde sur le terrain.

 

 

Anne, Chef de Produit chez Apsynet

 

 

Catégories : Inventaire