Comme pour tout projet, l’inventaire doit fédérer pour être pérenne.

Puisque l’inventaire, pour conserver tout son bénéfice doit être mené sur le long terme, et être continu et régulier, la meilleure solution est d’impliquer les collaborateurs internes, et de leur proposer de nouvelles procédures.

Mais comme dans tout projet, incluant notamment une notion de changement des usages, certains pourront se montrer réfractaires. Ainsi il faudra être capable de donner du sens à ce qui leur est proposé, qu’ils puissent obtenir une vision globale du projet et de ses bénéfices pour avoir envie d’en faire partie.

 

 

Donner du sens

 

Donner du sens à un projet ou à une tâche est essentiel pour que le collaborateur se sente concerné et pleinement satisfait de réaliser la mission qui lui est confiée. C’est de l’épanouissement que l’on peut espérer l’adhésion.

Un collaborateur qui sait que son travail a une importance, une utilité pour l’ensemble va inconsciemment voir sa motivation augmenter.

Les collaborateurs qui trouvent du sens dans ce qu’ils font s’impliquent plus et se montrent plus innovants, car ils gagnent en confiance et n’hésitent plus à proposer de nouvelles idées.

 

Fixer des objectifs

 

Oui, mais lesquels ? La règle numéro 1, c’est que ces objectifs doivent être compris et atteignables. Pour cela, la méthode la plus couramment utilisée est la méthode dites « SMART ».

Les objectifs seront :

  • Spécifiques : l’objectif est simple et clair, sans ambiguïté.

« Notre objectif est d’inventorier chaque nouveau mobilier le jour de sa livraison au CTM. Cette mission est exclusivement confiée à Monsieur Untel. »

  • Mesurables : l’objectif doit pouvoir être évalué en quantité.

« Vous devez étiqueter X objets par jour. »

  • Atteignables : il s’agit du juste équilibre entre un objectif ambitieux et les ressources déployées pour l’atteindre.

« Afin de mettre à jour l’inventaire de l’école Marie Curie, deux agents faisant l’objet d’un aménagement de poste se verront confier cette mission pendant un mois. Ils seront chacun équipés d’un lecteur et d’un rouleau d’étiquettes. »

  • Réalistes : l’objectif doit être motivant afin d’éviter les abandons en cours de route. Le mieux est de fixer un objectif final, découpé en objectifs intermédiaires.

« L’inventaire des 500 biens mobiliers présents sur le site de l’Hôtel de Ville pourra être réalisé par deux agents sur une durée d’une semaine à temps complet, à raison de cinquante inventaires par jour et par agent. »

  • Temporellement définis : l’objectif doit être fixé dans le temps, soit par une date, soit par un délai.

 « Tout le mobilier du service Urbanisme doit être étiqueté avant le 31 décembre 2022 ».

 

Voici donc quelques clés qui devraient vous permettre d’avancer sur la fédération de vos équipes autour de votre projet d’inventaire, et le rendre pérenne.

 

Anne, Directrice Commerciale d’Apsynet

 

 

 

Catégories : Inventaire